Aller au contenu principal

Samuel Lanctôt : Des pis aux becs

VIVACO groupe coopératif

Dans le cadre du PROGRAMME ACTION RELÈVE COOP, VIVACO groupe coopératif présente Samuel lanctôt, 29 ANS, de la Ferme Bec-O Lanctôt, à Compton.

Son parcours

Samuel a grandi dans la ferme laitière familiale. Il a toujours su qu’il suivrait les traces de ses parents et qu’il deviendrait producteur agricole. Bien qu’il ait décidé de démarrer sa propre entreprise, il demeure impliqué dans les opérations de la ferme familiale et travaille toujours en collaboration avec ses parents. Samuel détient un baccalauréat en agronomie ainsi qu’une maîtrise en sciences animales. Il occupe un poste d’administrateur à l’UPA locale, en plus d’être membre du Conseil canadien de la jeunesse agricole. 

Ferme Bec-O Lanctôt

Exploitation avicole de près de 15 000 poules pondeuses produisant des œufs de consommation, la Ferme Bec-O Lanctôt a vu le jour en 2019, à la suite de l’obtention du quota de la relève de la Fédération des producteurs d’œufs de consommation du Québec. 

Motivation

Unique propriétaire de l’entreprise, Samuel est toutefois bien entouré. L’appui de sa famille et de sa conjointe lui permet de réaliser les nombreux projets qu’il a en tête. La passion pour l’agriculture, le souhait de faire croître l’entreprise et le désir de pouvoir la transmettre à la génération future font partie des raisons pour lesquelles Samuel exerce ce métier. Il aime également le contact avec les animaux, et le fait de savoir qu’il contribue à nourrir les gens est très gratifiant pour lui. Il est complètement passionné par l’agriculture et très heureux de s’être entouré de gens qui possèdent la même passion que lui.

Passe-temps 

Puisque l’agriculture reste sa première passion, il y consacre la majorité de son temps. Lorsque son horaire le lui permet, il aime prendre du temps pour déguster un bon repas avec sa conjointe et sa famille ou pour faire du kayak sur une rivière de la région.

Programme Action relève Coop

En s’inscrivant à ce programme, Samuel souhaitait rencontrer d’autres jeunes passionnés par l’agriculture afin d’échanger sur les différents enjeux auxquels ils doivent faire face et de trouver ensemble des solutions originales et novatrices à des problèmes persistants. Il croit d’ailleurs que le mouvement coopératif est très important, surtout au niveau local, puisqu’il est possible, d’après lui, d’accomplir de grandes choses lorsque tous travaillent vers un même objectif.

Texte de Marie-Michèle Béliveau, coordonnatrice au marketing, secteur détail, chez VIVACO groupe coopératif

La rédaction

edition@sollio.coop