Aller au contenu principal

Olymel et ses employés redonnent à la communauté

C’est grâce à la mise en commun de leurs efforts pour trouver des solutions aux besoins criants causés par la pandémie actuelle que trois usines d’abattage et de découpe de porcs d’Olymel, ainsi que leurs employés et syndicats, ont remis au total tout près de 23 500 $ en dons et l’équivalent 17 000 repas à des organismes de leur région respective venant en aide aux personnes dans le besoin.

L’usine d’Ange-Gardien (F. Ménard), en Montérégie, ses employés et le Syndicat des salarié(e)s d’Agromex (CSD) ont remis un don en argent de 5000 $, en plus de l’équivalent (grâce à un don de 360 kg de produits de viande) de 3000 repas à SOS Dépannage Moisson Granby.

L’usine de Saint-Esprit, dans Lanaudière, ses employés et leur syndicat des Travailleurs unis de l’alimentation et du commerce, TUAC Local 1991-P, ont remis un don en argent de 8854 $, en plus de l’équivalent (grâce à un don de 720 kg de produits de viande) de 6000 repas à Moisson Lanaudière.

L’usine de Yamachiche, dans la région de la Mauricie-Centre-du-Québec, ses employés et le syndicat des Travailleurs unis de l’alimentation et du commerce, TUAC Local 1991-P, ont remis un don en argent de 9 612 $, en plus de l’équivalent (grâce à un don de 720 kg de produits de viande) de 6000 repas à Moisson Mauricie-Centre-du-Québec.

À l’approche des Fêtes, ces généreux dons ont été rendus possibles grâce à une initiative conjointe des syndicats de travailleurs de ces usines et de la direction d’Olymel, qui a consisté à organiser des journées d’abattage supplémentaire, en mai et juin dernier, afin de réduire le trop grand nombre de porcs en attente en raison des ralentissements dans les opérations des transformateurs, conséquences de la pandémie de la COVID-19.

La direction d’Olymel et les représentants des syndicats avaient alors décidé conjointement de transformer cette opération volontaire et nécessaire en levée de fonds pour aider les personnes démunies dans leur région. Les employés avaient souhaité qu’un don de 2 $ par porc abattu lors de ces journées soit remis à des organismes venant en aide aux gens dans le besoin. La direction d’Olymel s’était pour sa part engagée à faire un don additionnel en denrées alimentaires pour la préparation de trois repas à être redistribués à des familles démunies pour chaque employé présent lors de cette journée d’abattage supplémentaire, en collaboration avec La Tablée des chefs et les Cuisines solidaires.

La rédaction

edition@lacoop.coop