Aller au contenu principal

Les coopératives agricoles reconnues comme un modèle d’affaires prospère

Photo : iStock

La prolongation de cinq ans du programme de part à imposition différée (PID) dans la mise à jour économique du gouvernement fédéral est une bonne nouvelle pour les coopératives agricoles, selon Sollio Groupe Coopératif.

Cette mesure de type « préférence temporelle » créée en 2005 pour assurer la capitalisation des coopératives agricoles est stable et peu coûteuse, et elle permet à la coopérative de se financer tout en contribuant au développement économique régional, comme l’indiquait en 2019 un rapport du Comité permanent des finances. 

« Les besoins en capitalisation des coopératives agricoles demeurent aussi présents qu’en 2005. En choisissant de prolonger le programme, le gouvernement fédéral prend des mesures tangibles pour assurer la prospérité à long terme des coopératives. Qui plus est, il favorise l’économie rurale et facilite la planification à long terme des coopératives agricoles. Pour Sollio Groupe Coopératif, son réseau de coopératives et ses membres, voir cette mesure maintenue alors qu’elle arrivait à sa fin au 31 décembre prochain est un soulagement et cela constitue sans contredit une bonne nouvelle », a déclaré Ghislain Gervais, président de Sollio Groupe Coopératif. 

Sollio Groupe Coopératif tient à saluer l’écoute du gouvernement et des élus des autres formations politiques qui ont démontré de l’intérêt à l’égard de notre modèle d’affaires coopératif et du développement de notre secteur. Sollio Groupe Coopératif tient également à remercier les coopératives de son réseau ainsi que ses coopératives agricoles consœurs que sont United Farmers of Alberta, Gay Lea, Agropur et Exceldor, de même que Coopératives et Mutuelles Canada (CMC), pour leur appui soutenu. 

Compensations pour les producteurs de lait, d’œufs et de volaille 

Les compensations financières annoncées pour les producteurs en lien avec la signature d’accords commerciaux par le Canada (PTPGP, AECG) constituent par ailleurs une autre bonne nouvelle en lien avec la mise à jour économique du gouvernement. Or, il faut souligner que la gestion de l’offre c’est la vitalité des communautés rurales, donc il serait avant tout primordial que le gouvernement s’engage à ne plus jamais y toucher. « L’aide annoncée est une bonne nouvelle dans le contexte actuel, pour autant que les fonds seront versés rapidement aux producteurs. En tant que transformateur, nous espérons qu’il y aura éventuellement aussi des compensations sous forme de programme d’aide pour moderniser nos usines face à la pénurie de main-d’œuvre, de même que pour réduire nos coûts de production face à la concurrence étrangère. Et nous jugeons qu’il serait bénéfique que la majorité des contingents d’importation soit accordée aux transformateurs. », a tenu à ajouter Ghislain Gervais. 

Nouveau Fonds des solutions climatiques naturelles pour l’agriculture 

Sollio Groupe Coopératif voit d’un bon œil la création d’un nouveau Fonds des solutions climatiques naturelles pour l’agriculture. D’entrée de jeu, Sollio Groupe Coopératif entend offrir son expertise dans le cadre du développement de la nouvelle stratégie agroenvironnementale canadienne qui guidera les orientations du Fonds.

La rédaction

edition@lacoop.coop