Aller au contenu principal

Desjardins renforce son partenariat avec Citadelle!

Photo : Michel Labbé, président et Martin Plante, directeur général de Citadelle, coopérative de producteurs de sirop d’érable (crédit : Carol Isabel, La Nouvelle union).

Desjardins renforce son partenariat avec Citadelle, coopérative de producteurs de sirop d’érable, en octroyant 1 M$ pour la modernisation de trois de ses usines.

La coopérative Citadelle, qui compte 2 000 membres au Québec, pourra compter sur une contribution de 1 M$ du Mouvement Desjardins afin de moderniser ses usines de transformation de sirop d’érable à Plessisville, du miel à Château-Richer et de canneberges à Aston-Jonction.

Cette contribution provient du Fonds de 100 M$ que Desjardins a créé en 2016 et étalé sur trois ans, soit 2017, 2018 et 2019.

Ce Fonds permet au Mouvement Desjardins de soutenir des projets porteurs, pour ses membres et leurs communautés, tournés vers les jeunes, l’éducation, les entreprises, le développement durable et diverses causes qui insufflent un dynamisme économique et social.

« C’est un motif de fierté pour Desjardins que d’appuyer de nouveau Citadelle afin de lui permettre d’automatiser et robotiser ses installations, a fait valoir Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins. Desjardins Capital est déjà partenaire de cette coopérative depuis 2014 avec un engagement de 12,5 M$ en parts privilégiées, en appui à des acquisitions et à la modernisation d’installations. »

Le président du conseil d’administration de Citadelle, Michel Labbé, est d’avis que « ce partenariat stratégique confirme le bien-fondé de la vision d’avenir de Citadelle qui est basée sur le développement de trois grands secteurs de production ».

Son directeur général, Martin Plante, précise que « la modernisation des trois usines permettra à Citadelle de transformer et commercialiser annuellement 14,5 millions de livres de plus de sirop, de miel et de canneberges, ce qui représente un accroissement de 30 % de son volume. Citadelle investit bon an mal an 5 millions $ par année dans son développement. La coopérative fournit 15 millions de consommateurs à travers le monde. »

La rédaction

edition@lacoop.coop