Aller au contenu principal

COVID-19 : Un message du président de Sollio Groupe Coopératif

Crédit photo : François Perras

Sollio Groupe Coopératif suit de près l’évolution des efforts de limitation de la propagation du COVID-19 mis de l’avant par les provinces ainsi que le gouvernement fédéral.

Nous avons des échanges quotidiens avec certains cabinets ministériels pour nous assurer que les mesures annoncées tiennent compte de l’importance de la continuité des opérations de notre organisation afin de maintenir une certaine vitalité économique et assurer un approvisionnement adéquat. Des lettres en ce sens ont été transmises aux ministres de l’Agriculture du Québec et du Canada.

Au chapitre des messages véhiculés au cours des dernières heures aux gouvernements, soulignons les suivants :

  1. Sollio Groupe Coopératif et ses divisions ont emboîté rapidement le pas ces derniers jours aux directives émises par la santé publique et adaptent leurs activités en conséquence.
  2. Bien que nous comprenions parfaitement les mesures requises, nous nous inquiétons de leurs répercussions sur nos activités à travers la chaîne de valeur des secteurs agricole et agroalimentaire.
  3. Il faut maintenir l’exception de l’application du confinement aux travailleurs de l’industrie du transport notamment, car nous craignons déjà des retards dans les semis et la fertilisation. Cela vaut aussi pour l’acheminement des intrants requis pour la fabrication de nourriture pour les animaux.
  4. Malgré la fermeture des frontières aux ressortissants étrangers, il faut trouver une façon de permettre l’arrivée des travailleurs étrangers temporaires étant donné leur apport essentiel, et ce, dans le respect des mesures de limitation de la propagation.
  5. La fermeture éventuelle d’un abattoir pourrait avoir des impacts négatifs en aval, chez les producteurs de porcs ou de volaille et en amont, dans nos autres établissements et dans notre chaîne de distribution.
  6. Les travailleurs des secteurs de l’agroalimentaire et de l’agriculture ayant des enfants doivent être ajoutés à ceux des groupes autorisés à utiliser les services de garde pour assurer leur présence au travail.
  7. Il faut maintenir l’équilibre entre les mesures nécessaires à la protection de la vie humaine et celles qui nous assureront d’avoir des aliments produits ici au cours des prochains mois.
  8. Les quincailleries permettent d’approvisionner plusieurs établissements et particuliers en produits essentiels, donc leur maintien en activité est nécessaire.

Enfin, soulignons que, le 18 mars, nous avons participé à une conférence de presse avec l’Union des producteurs agricoles, l’Association des producteurs maraîchers du Québec et le Conseil de la transformation alimentaire du Québec concernant l’impact de la fermeture des frontières aux travailleurs étrangers temporaires.

Notre modèle d’affaires fait en sorte que nos organisations sont stables et résilientes comme nous l’avons vu lors de la crise de 2008. Or, je tiens à faire appel à nos valeurs que sont celles de la solidarité et de la sollicitude pour que nous puissions traverser ensemble l’épreuve que nous entamons.

 

Ghislain Gervais

Président

Sollio Groupe Coopératif

La rédaction

edition@lacoop.coop