Parents hélicoptère, descendez sur terre!

par Guylaine Gagnon

Crédit photo : Enroll.com

Depuis la fin des années 1990, il existe un phénomène de parents très protecteurs et proactifs auprès de leurs enfants dans le but de leur assurer un bon avenir. On les nomme les parents hélicoptère. Pierrette Desrosiers, psychologue du travail, nous décrit ce phénomène.

Le parent hélicoptère plane au-dessus de son enfant pour bien le diriger. C’est un parent très engagé dans tous les aspects de la vie de sa progéniture, de la petite école jusqu’à l’université et, parfois même, lors du premier emploi.

Ce parent veut éviter à son enfant les écueils, les difficultés, les frustrations de la vie. « Mais tout cela a des conséquences énormes », se désole Pierrette Desrosiers.

Conséquences chez les enfants

Des études montrent que les enfants de parents hélicoptère, que ce soit dans le domaine agricole ou autres, sont plus vulnérables; plus intolérants; moins capables d’empathie, d’efforts et d’éthique du travail. Ils sont aussi beaucoup moins résilients. On observe chez eux plus d’anxiété, plus de dépression et plus de burnout.


À lire aussi :
Améliorer l'estime de soi des enfants


Comment mieux outiller nos enfants?

« Posons-nous des questions, suggère Mme Desrosiers, spécialisée dans le domaine agricole. Lorsqu’on intervient pour notre enfant, sommes-nous en train de calmer une anxiété à court terme, ou sommes-nous en train de donner une leçon pour le long terme? »

Il faut être capable de tolérer l’inconfort que crée une anxiété sur nos enfants et sur nous pour qu’ils apprennent les conséquences de leurs actes, explique la psychologue. Sinon, l’enfant ne se construit pas une base solide pour affronter les aléas de la vie.

Pour plus d’information, lire l’article complet dans une édition du Coopérateur, au printemps 2017.

Portrait de Guylaine Gagnon

QUI EST GUYLAINE GAGNON
Guylaine a grandi sur une ferme dans la région de Lanaudière. Intéressée par l’écriture, elle ne croyait pas qu’un jour elle combinerait son métier à celui de ses parents. Embauchée en 1991 comme secrétaire-correctrice, Guylaine a depuis gravi les échelons jusqu’à la fonction de rédactrice en chef du Coopérateur.

guylaine.gagnon@lacoop.coop

 

0 Commentaires