Famille dysfonctionnelle: entreprise vouée à l'échec

par Guylaine Gagnon

Crédit photo : iStock

Qu’est-ce qui différencie une famille fonctionnelle d’une famille dysfonctionnelle? Est-ce que la famille dysfonctionnelle peut exploiter une entreprise avec succès? Voyons quelques-uns des facteurs à considérer pour estimer la maturité fonctionnelle d'une famille, selon Pierrette Desrosiers, psychologue du travail.

La qualité de la communication

Une bonne communication est l’élément de base d’une bonne dynamique familiale. On définit ainsi une bonne communication : exprimer les bonnes choses, à la bonne personne, de la bonne manière, au bon endroit et au bon moment. Il faut aussi que l’intention corresponde à l’effet souhaité et que celui-ci soit constructif pour chacun. 

Une bonne cohésion

Un bon niveau de cohésion consiste en des liens affectifs et émotionnels de qualité à l’intérieur d’une famille. Les membres de la famille sont impliqués dans la vie des autres membres, se sentent très près les uns des autres, se soutiennent et se sentent aimés.


À lire aussi :
Résister aux tentations pour mieux réussir dans la vie


La flexibilité

La flexibilité psychologique est un indicateur de santé mentale. Elle montre que ses membres sont capables de s’adapter à un changement important ou soudain. Le bon équilibre est important. S’il y a trop de flexibilité, c’est le chaos. Inversement, on parle de rigidité, ce qui n’est pas souhaitable non plus.

Des rôles et responsabilités bien définis

Dans une famille fonctionnelle, chacun doit avoir des responsabilités. Elles structurent les activités familiales et aident chaque membre à développer ses compétences professionnelles à l’âge adulte. Si les rôles ne sont pas bien définis, il y a peu de chance que les enfants se structurent lorsqu’ils passeront à l’âge adulte et créeront une entreprise.

Style de leadership (et pouvoir)

Les familles saines ont un leadership qu’on qualifie d’égalitaire, c’est-à-dire qu’il est partagé en fonction des compétences de chacun. Ce qui n’est pas souhaitable, c’est un leadership autoritaire, où seulement une personne décide de tout. Ou encore l’absence de leadership, qui conduit au chaos complet.


À lire aussi :
Êtes-vous introverti ou extraverti?


Rivalité et envie

Près des deux tiers des enfants affirment à l’âge adulte que leurs parents ont une préférence marquée pour l’un d’eux. À partir du moment où, dans la fratrie, il existe une rivalité entre les enfants parce qu’ils cherchent à briller aux yeux de leurs parents, cette rivalité existera aussi dans l’entreprise. La rivalité entre enfants est un prédicteur de perturbations. Mentionnons que c’est l’envie qui entraîne la compétition entre deux personnes.

Assumer la responsabilité de ses actes

Avoir la capacité de reconnaître sa part de responsabilité est également un indicateur de maturité. Cette caractéristique permet à chaque membre d’une famille de se mobiliser pour trouver des solutions et apporter sa contribution.

Vous pouvez lire la version complète de ce texte dans l'édition de novembre-décembre du Coopérateur.

Portrait de Guylaine Gagnon

QUI EST GUYLAINE GAGNON
Guylaine a grandi sur une ferme dans la région de Lanaudière. Intéressée par l’écriture, elle ne croyait pas qu’un jour elle combinerait son métier à celui de ses parents. Embauchée en 1991 comme secrétaire-correctrice, Guylaine a depuis gravi les échelons jusqu’à la fonction de rédactrice en chef du Coopérateur.

guylaine.gagnon@lacoop.coop

 

0 Commentaires