Tous ruraux, La Coop fédérée est partenaire

par La rédaction

Sur la photo, les membres du conseil d'administration de Solidarité rurale du Québec (SRQ) - Première rangée en avant-plan : Richard Lehoux, vice-président SRQ; Suzanne Tremblay, Coalition urgence rurale du Bas-Saint-Laurent; Mgr Martin Veillette, Assemblée des évêques catholiques du Québec. Deuxième rangée : Fred Pellerin, ambassadeur du mouvement Tous ruraux; Marcel Groleau, président SRQ et de l’Union des producteurs agricoles; Muriel Dubois, 1re vice-présidente à La Coop fédérée. Troisième rangée : Bruno Jean, professeur émérite, Université du Québec à Rimouski; Alain Fortier, Fédération des commissions scolaires du Québec; Agnès Dupriez, Mouvement Desjardins; Yvon Soucy, Fédération québécoise des municipalités. Absents de la photo : Sonia Ethier, Centrale des syndicats du Québec; Anne Thibeau-Bellerose, Confédération des syndicats nationaux (CSN) et Marie-Claude Deschênes, Fédération des cégeps

La Coop fédérée est partenaire de Tous ruraux, cette grande mobilisation québécoise en faveur d'une ruralité forte, initiée par la coalition Solidarité rurale du Québec (SRQ).

Le lancement a eu lieu hier, le 13 mars, à la Maison des Régions de Montréal en présence de l'ambassadeur Fred Pellerin, du président de SRQ, Marcel Groleau, et des deux autres grands partenaires de la grande mobilisation, soit l'Union des producteurs agricoles (UPA) et Desjardins.

Dans une vidéo disponible sur le site web de Tous ruraux, l'ambassadeur Fred Pellerin fait la démonstration que la ruralité habite tous les Québécois.

Des personnalités de plusieurs régions de la province, préoccupés par la situation des milieux ruraux, se joignent à ce célèbre conteur, écrivain, scénariste et chanteur québécois. Ils deviennent ainsi les messagers de Tous ruraux, dont Ricardo Larrivée (Montérégie), Laure Waridel (Montréal), Ariane Paré-Le Gal et Gérald Le Gal (Laurentides), Véronique Rivest (Outaouais), ainsi qu'Évelyne Gélinas et Marie-Claude Trempe (Mauricie).

Coop Carbone a rendu public certains éléments tirés d'un nouveau portrait de l'évolution de la ruralité québécoise. On peut y voir que le milieu rural se porte mieux qu'il y a 25 ans, mais que l'économie reste précaire, parce que bien que le taux de chômage soit bas (7,5 %) et le taux d’emploi élevé (57,5 %), une pénurie de main-d’œuvre est à prévoir puisque près de la moitié de la population en âge de travailler (49 %) a entre 45 et 64 ans.

Sur le plan démographique, les municipalités rurales des centres urbains ont connu une forte croissance de population de 107 %. Toutefois, les régions plus éloignées connaissent une décroissance de 7 %.

Au chapitre des services publics, l'accessibilité aux réseaux de communication s'est améliorée depuis les dernières années, mais près de 300 000 ménages et entreprises ont toujours un accès déficient à Internet et à la téléphonie cellulaire.

La mobilisation du 13 mars culminera lors d'un grand rassemblement, le 23 mai prochain à Québec, qui réunira des acteurs de tous les milieux et des quatre coins de la province. Le portrait de la ruralité québécoise y sera dévoilé en intégralité. De cette rencontre émanera une proposition pour une ruralité renouvelée qui sera soumise aux Québécois, afin de recréer un véritable contrat social entre ruraux et urbains.

Les citoyens sont invités à joindre le mouvement, en visitant le tousruraux.quebec sur lequel ils peuvent proposer leurs idées pour une ruralité forte et vivante et participer au quiz ludique « On a tous une part de ruralité, quelle est la vôtre? ». Le public est également invité à participer à la conversation en partageant le mot-clic #Tousruraux sur les médias sociaux.

Mentionnons que SRQ est une coalition d'organismes nationaux et de membres-associés corporatifs. Cet organisme sans but lucratif est dirigé par un conseil d'administration composé d'une quinzaine de membres issus de tous les secteurs (municipal, agricole, coopératif, scolaire, de la santé, du développement économique et communautaire).

Portrait de La rédaction

0 Commentaires