Olymel: investissements majeurs dans la volaille

par La rédaction

Crédit photo : laterre.ca

Olymel poursuit activement le développement de ses activités dans le secteur de la volaille avec un investissement de 10 millions $ dans l’agrandissement de son usine de transformation primaire de volaille à Saint-Damase, afin d’aménager une salle de refroidissement des poulets à l’air.

Spécialisée dans l’abattage et la découpe de poulets, l’établissement d’Olymel à Saint-Damase disposera ainsi d’une nouvelle capacité de production lui permettant d’encore mieux desservir sa clientèle, notamment le secteur des rôtisseries et celui de la distribution au détail.

L’usine se donne ainsi plus de souplesse puisqu’elle conservera le procédé actuel de refroidissement à l’eau.


À lire aussi :
Olymel, à la conquête des marchés


Ce nouveau volet de la production de l’établissement de Saint-Damase devrait créer une dizaine de nouveaux emplois.

« Cet investissement reflète le dynamisme du secteur de la volaille, a déclaré le président-directeur général d’Olymel, Réjean Nadeau. Nous annoncerons sous peu un autre investissement majeur à notre établissement de surtransformation de volaille, à Brampton, en Ontario. Notre entreprise se dote ainsi des moyens nécessaires pour toujours mieux répondre à la demande de ses clients en renforçant ses capacités de production, ce qui profite également à l’ensemble de la filière avicole du Québec. »

Les travaux d’agrandissement à Saint-Damase, qui s’échelonneront de mai à septembre, ajouteront 15 000 pieds carrés à l’usine, portant sa superficie totale à plus de 95 000 pieds carrés. L’établissement emploie 350 personnes


À lire aussi :
Olymel a les atouts pour servir St-Hubert et Cara


En plus de servir des clients privés en produits frais et en diverses découpes de volaille, l’usine de Saint-Damase approvisionne les usines de surtransformation de volaille d’Olymel, notamment celle de Sainte-Rosalie qui avait bénéficié, en 2015, d’un investissement de 10 millions $ pour l’ajout d’une troisième ligne de cuisson.

En matière de volume et grâce à son réseau d’établissements et à ses partenariats d’affaires, Olymel occupe le premier rang dans le domaine de la transformation de viande de volaille au Canada.

Portrait de La rédaction

0 Commentaires