La Coop fédérée soutient le Grand dîner de l’ITHQ

par La rédaction

Photo : Guy Larivée, président-directeur général d’Hector Larivée et président du conseil d’administration de la Fondation de l’ITHQ; Paolo Di Pietrantonio, associé senior chez Horwarh THL et président du conseil d’administration de l’ITHQ; Hélène David, ministre de l’Enseignement supérieur; Muriel Dubois, deuxième vice-présidente du conseil d’administration de La Coop fédérée; l’honorable Liza Frulla, C.P., C.M., O.Q., directrice générale de l’ITHQ; Paloma Fernandez, directrice générale de la Fondation de l’ITHQ; Laurent Lessard, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, et ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports; Marc Dion, sous-ministre au ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation.
Crédit photo : ITHQ

La 14e édition du Grand dîner de la rentrée de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec, tenu le 18 septembre, a été présentée par La Coop fédérée et présidée par Ghislain Gervais, président de La Coop fédérée.

Retenu à l’étranger pour des raisons professionnelles, Ghislain Gervais n’a pu s’adresser aux quelque 130 convives du monde des affaires rassemblés pour l’occasion. C’est Muriel Dubois, 2e vice-présidente du conseil d’administration de La Coop fédérée, qui, en son nom, a prononcé l’allocution.

Mme Dubois a profité de cette tribune pour souligner que l’ITHQ, qui célébrera ses 50 ans en 2018, a toujours été une référence professionnelle et une source de fierté représentative de la culture de la table au Québec. Il était donc tout à fait spontané pour La Coop fédérée, 1er groupe agricole au Québec, de contribuer financièrement à promouvoir la créativité de la relève dans les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration, tout comme elle le fait également depuis de nombreuses années auprès de la relève agricole dans son propre réseau.

Mme Dubois a d’ailleurs tenu à rappeler aux participants que cette soirée-bénéfice au profit de la Fondation de l’ITHQ (la plus importante école dans ce domaine au pays) arrive à un moment clé pour l’agriculture québécoise et canadienne. « La renégociation de l’ALÉNA soulève beaucoup de questions et surtout des inquiétudes pour les producteurs agricoles et les concitoyens, a-t-elle souligné. Il est donc primordial d’encourager une agriculture québécoise dynamique, de proximité, et de comprendre l’importance et l’impact de l’agriculture locale et des fermes familiales sur l’économie et la société québécoise. »

0 Commentaires