Des employés portent secours à des canotiers à glace

par La rédaction

Photo : Trois des quatre rescapés en compagnie d'employés du Centre de distribution de Sillery (CDS) qui leur sont venus en aide: Steve Thiboutot, Benoit Fournier, Tony Roger, Sylvain Bourbonnais, Christian Roy Bolduc, André Bourque et René Carbonneau. Absents lors de la prise de la photo : la 4e rescapée, ainsi que Sylvain Chassé et Jean Therrien (employés du CDS).

Le 13 décembre dernier, vers 12 h, cinq canotiers à glace ont chaviré sur le fleuve Saint-Laurent près du Centre de distribution de Sillery. Quatre d’entre eux ont réussi à atteindre la rive en nageant dans les eaux glaciales. Des employés du centre sont immédiatement venus leur porter secours pendant que d’autres tentaient de sauver le cinquième par tous les moyens, notamment en lui lançant un câble et une bouée. « On ne pouvait rien faire pour l’atteindre, a dit Sylvain Bourbonnais, un des travailleurs. Il était trop loin et le courant l’emportait. »

Alertés par l’un des canotiers qui a surgi, pieds nus et détrempé, à l’entrepôt du Centre de distribution, les employés se sont précipités sur le rivage pour recueillir les autres membres de l’équipage tout en prévenant les services d’urgence.

« Nous avons ramené les canotiers à l’intérieur et pratiqué les premiers soins pour les réchauffer, dit Sylvain Bourbonnais. Douche, vêtements chauds, corps à corps, tout a été fait pour les sortir de leur état d’hypothermie. Les ambulanciers, une fois arrivés sur place, ont pris la relève. »

« Les canotiers ont nagé au moins 20 minutes dans l’eau glacée pour joindre le rivage, précise Jean Therrien, superviseur des opérations du Centre. Leur embarcation était à plus de 1000 pieds de la rive. »

D’autres employés ont tenté de joindre le cinquième membre de l’équipage, toujours dans l’eau, mais en vain. L’homme, que le fort courant éloignait de la rive, n’a pu être secouru. C’est la garde côtière qui a finalement pu récupérer le canotier, inconscient au moment de son sauvetage, en état d’hypothermie grave après avoir passé une demi-heure dans les eaux glacées du Saint-Laurent.

La garde côtière a tenté de le réanimer en rejoignant la rive, où les services d’urgence l’attendaient. Son décès a malheureusement été constaté dans un centre hospitalier de Québec.

La victime, Daniel Malenfant, originaire de Rivière-du-Loup, était un « sportif expérimenté sur l’eau, été comme hiver », rapporte Le Journal de Québec.

La Coop fédérée tient à remercier le personnel de Sillery pour sa vigilance et ses efforts à tenter de sauver ce dernier, et pour avoir donné les premiers soins aux quatre sportifs sauvés des eaux.

0 Commentaires