1 M$ pour améliorer la sélection génétique porcine

par La rédaction

Crédit photo : Jean-François Monier/AFP

Agriculture et Agroalimentaire Canada a annoncé, le 6 décembre, près de 1 million $ afin d’aider l’industrie du porc à utiliser une nouvelle technologie d’imagerie pour améliorer la qualité des coupes offertes aux acheteurs canadiens et étrangers.

Ce projet, réalisé par le Fonds de recherche et développement de la production porcine (FRDPP) établi au Québec, vise à accroître la valeur de chaque porc de 15 $ grâce à l’utilisation d’une technologie de balayage qui crée une image 3D des animaux vivants pour recenser les traits recherchés. Les porcs correspondant aux meilleures coupes seraient sélectionnés pour la reproduction afin que les traits recherchés soient transmis aux générations futures.

Le FRDPP est un organisme à but non lucratif constitué en 2006 par La Coop fédérée et ses coopératives affiliées pour appuyer la recherche et le développement dans l’industrie du porc.

« La Coop fédérée accorde beaucoup d’importance à la recherche et développement au sein de sa Filière porcine afin de développer de nouvelles pratiques répondant aux exigences de l’industrie, mais également aux besoins en constante évolution des consommateurs, a indiqué Ghislain Gervais, président de La Coop fédérée. Nous accueillons donc avec beaucoup d’enthousiasme cette subvention d’Agriculture et Agroalimentaire Canada pour notre projet d’innovation technologique en sélection génétique porcine. »

En 2015, l’industrie canadienne du porc a généré 4,2 milliards $ en recettes agricoles en 2015, et 26% des élevages de porcs étaient concentrés au Québec.

 « Le gouvernement du Canada est résolu à aider les éleveurs de porcs à être concurrentiels sur le marché international en offrant les meilleures coupes de porc possible au moyen de la plus récente technologie d’imagerie, a souligné pour sa part Jean-Claude Poissant, le secrétaire parlementaire. Les éleveurs pourront sélectionner les animaux présentant les caractéristiques les plus recherchées pour la reproduction, ce qui aidera l’industrie à être un chef de file dans le domaine de l’innovation et à être plus rentable. »

Portrait de La rédaction

0 Commentaires