Partenaires dans la croissance

par Ghislain Gervais - président

Comme moi, vous savez que ça bouge présentement partout sur la planète. Plusieurs marchés sont en consolidation, et les entreprises qui optent pour le statu quo seront vouées à décroître, voire à disparaître.

La Coop fédérée et son réseau de coopératives affiliées n’ont jamais choisi l’immobilisme, et c’est grâce à notre capacité à nous remettre en question que nous avons su évoluer au même rythme que les fermes du Québec.

À sa création, en 1922, La Coopérative fédérée des agriculteurs de la province de Québec était majoritairement composée de membres directs. C’est à compter de 1930, et souvent avec l’assistance de La Coop fédérée, que la mise en place d’un vaste réseau de coopératives dans l’ensemble des régions du Québec s’est concrétisée.

La consolidation des coopératives agricoles ne date pas d’hier : elle s’opère depuis les années 1950, époque où le réseau La Coop comptait près de 565 coopératives membres de La Coop fédérée.

À l’horizon 2020, les producteurs agricoles membres au Québec seront majoritairement représentés par moins de 10 coopératives, bien ancrées dans l’ensemble des régions du Québec et disposant des ressources nécessaires pour assurer leur développement et les approvisionner en biens et services de classe mondiale.

Tout au long de cette période, La Coop fédérée n’est pas restée inactive. Elle aussi a dû croître pour gagner en masse critique et s’assurer que les producteurs agricoles gardent un certain contrôle sur leurs approvisionnements, dans un univers où la concentration des fabricants d’intrants est sans commune mesure.

Plusieurs exercices de planification stratégique ont été tenus au fil des ans pour établir le chemin à suivre : planification stratégique Réseau, en 1988; Chrysalide, en 2011; analyse stratégique du secteur de la quincaillerie et acquisition de BMR, en 2012; planification stratégique du réseau, en 2013; Vision 2020, en 2015; transformation organisationnelle de La Coop fédérée, en 2016.

Nous amorçons maintenant un nouveau cycle de planification stratégique, plus global cette fois, qui portera notamment sur la gouvernance et la croissance de La Coop fédérée et de son réseau.

Ces étapes de planification sont essentielles pour une entreprise qui doit sans cesse se renouveler. Elles donnent une orientation claire, à laquelle tous et toutes peuvent adhérer. Elles sont aussi l’occasion de renforcer l’idée que la croissance est incontournable.

Cette croissance ne doit cependant pas se faire à tout prix. Trop d’entreprises se sont mises en péril avec des projets de diversification mal planifiés. À La Coop fédérée, nous privilégions des investissements qui visent à allonger nos chaînes de valeur et à nous donner des masse critique plus importantes. Pensons aux investissements importants que notre Division agricole a réalisés, avec l’achat des installations de Cargill et l’acquisition de Standard Nutrition. Le projet IFFCO, pour la production d’urée, en est également un bel exemple, de même que les acquisitions et partenariats réalisés par Olymel.

Les acquisitions et projets à venir accroissent notre masse critique, maximisent les synergies et bonifient notre expertise, grâce au savoir-faire de ces entreprises.

Nos prédécesseurs avaient vu juste en se dotant d’un vaste réseau d’entreprises pour se donner des services, s’entraider et partager. Ils ne se doutaient probablement pas que leurs efforts allaient traverser les décennies jusqu’au 21e siècle. Nous avons reçu beaucoup de ceux et celles qui nous ont précédés. Nous devons faire comme eux et donner à celles et ceux qui nous suivront.

Pour cela, il nous faut continuer à bâtir un réseau solide, prospère, agile et résilient.

Comme je vous en parlais dans mon éditorial d’avril dernier, La Coop fédérée et son réseau ont élaboré un plan de développement stratégique pour assurer leur croissance, leur pérennité et leur relève.

Notre croissance passera par des acquisitions, des partenariats d’affaires et l’amélioration de l’efficacité de nos méthodes de travail. Notre but : allier la force du groupe et la performance de notre réseau pour toujours mieux vous servir et contribuer à l’accroissement de la rentabilité de vos entreprises agricoles.

 

Bon été!

0 Commentaires