PTP : impacts sur l'exportation

par Affaires économiques

L’impact du PTP sur les produits de la gestion de l’offre sont bien connus : une perte de marché de 3,25% pour les produits laitiers, de 2,1% pour les poulets à griller et 2,3% pour les œufs de consommation.

Par contre, d’autres secteurs de production, axés sur les marchés d’exportation bénéficient d’accès supplémentaires sur les marchés, en particulier le lucratif marché du Japon.

Au pays du soleil levant, les barrières tarifaires vont être éliminées pour le sirop d’érable sur 3 ans (actuellement de 17,5%) et réduites en presque totalité pour la viande porcine sur 10 ans.

Le plus important, c’est que la filière porcine canadienne va continuer de rivaliser sur un pied d’égalité avec les producteurs de porcs américains pour le marché japonais.

Parmi les autres produits où le Japon a ouvert ses portes, mentionnons l’élimination des tarifs pour le bleuet dès l’entrée en vigueur de l’accord (actuellement de 9,6%) et une réduction importante des droits de douane pour la viande bovine (passant de 38,5% à 9% sur 15 ans).

Le Vietnam a lui aussi éliminé ses tarifs douaniers pour tous ces produits agricoles. Le Vietnam est un marché en pleine croissance, avec une population qui passera de 90 à 100 millions d’habitants d’ici 2025 et une hausse de 6,5%/an de son PIB au cours des dernières années.

                           

1 Commentaires