Le succès des biotechnologies

par Affaires économiques

En 20 ans seulement, les superficies des cultures transgéniques sont passées de 1,7 million d’hectares à 179,7 millions d’hectares dans le monde. Cette augmentation traduit un niveau de satisfaction élevé des agriculteurs.

Toutefois, après 19 années de croissance consécutive, la superficie mondiale de ces cultures a connu une baisse de 1 % en 2015 (passant de 181,5 millions d’hectares en 2014 à 179,7 millions d’hectares). Cette tendance est aussi observée au Canada.

Pour l’International Service for the Acquisition of Agri-biotech (ISAAA), qui vient de publier le rapport sur l’adoption des biotechnologies dans le monde, cette diminution des superficies cultivées est liée aux bas prix des grandes cultures en 2015. L’organisation prévoit toutefois une augmentation des superficies lorsque les prix des grandes cultures reviendront à la hausse.

Les conditions climatiques constituent aussi un facteur ayant eu des impacts négatifs sur les superficies cultivées en 2015 à travers le monde. Notamment la sécheresse dévastatrice en Afrique du Sud qui a conduit à une diminution de 23 % (700 000 hectares) des cultures transgéniques en 2015.

L’ISAAA demeure cependant optimiste concernant les perspectives d’avenir des cultures issues du génie génétique. Pour l’organisation, il y a un potentiel de croissance de 100 millions d’hectare à l’échelle mondiale, dont 60 millions d’hectares en Asie. La Chine à elle seule représentant un potentiel de 30 millions d’hectares.

Manifestement, les biotechnologies continueront de répondre aux besoins d’amélioration de la productivité et de rendement des producteurs agricoles.

                           

0 Commentaires