Journée-conférence DUX+ : Je mange, donc je suis

par La rédaction

Le 30 janvier 2019, une journée-conférence concernant le secteur de l'alimentation précédait le Gala Grands Prix DUX. Les consommateurs sont de plus en plus intéressés par l’impact de leurs choix alimentaires sur leur santé et sur la santé de la planète. La bonne nourriture n’est plus simplement bonne pour le corps, mais aussi pour l’esprit et pour l’environnement.

C’est dans ce contexte que Donna Battista et Katio Kononovo d’Edelman ont essayé de répondre à la question suivante : quelles seront les tendances alimentaires de l’année 2019.

Voici quelques faits saillants relevés par les deux conférencières : 

  • La nutrition personnalisée

L’alimentation personnalisée consiste à proposer une offre alimentaire répondant aux besoins de chaque consommateur en fonction de ses caractéristiques propres. Selon l’âge, le taux d’activité physique, le mode de vie, l’état de santé, etc., il serait désormais possible de personnaliser le menu de chaque individu pour des résultats optimaux.

  • L’heure du thé

Les bienfaits du thé sont bien connus. Pour les dix prochaines, une continuelle augmentation de consommation de thé est à prévoir. Les saveurs de thé ne sont plus simplement basées sur les traditionnelles feuilles de thé, on retrouve désormais une multitude de saveurs provenant des fruits, des légumes et des plantes.

  • L’achat local

Il y a un intérêt croissant pour les aliments cultivés près de chez soi. Le consommateur est avide de saveurs locales, de produits naturels et, surtout, il souhaite savoir d’où proviennent les aliments qu’il achète. Ce regain de fierté nationale est également amplifié par des évènements politiques et économiques tels que les tarifs de rétorsion imposés par les États-Unis qui poussent les consommateurs canadiens à acheter des produits locaux.

  • Le déclin du plastique

Avec les Nations Unies qui ont déclaré la guerre au plastique qui pollue les océans et la multitude de photos choquantes qui circulent sur les médias sociaux, l’industrie alimentaire est de plus en plus pressée de réduire considérablement son utilisation de plastique. L’abolition des pailles de plastique, par exemple, est au cœur des discussions alors que plusieurs grandes chaînes de restauration abandonnent leur utilisation.

  • La livraison autonome

Aujourd’hui, les robots, les drones et les véhicules autonomes font partie de notre réalité. Prochainement, on utilisera ces outils pour acheminer de petits colis ou des repas directement aux domiciles des consommateurs. En plus de la commodité et des économiques potentielles pour les exploitants, le transport par drone et camion autonome pourrait contribuer à résoudre les problèmes de livraison dans les zones rurales moins peuplées.

Portrait de La rédaction

0 Commentaires