Des employés d’Olymel amassent 24 000 $

par La rédaction

Photo : Daniel Rivest, vice-président ventes, Viandes fraîches, Olymel; Lucie Martineau, coordonnatrice au développement, Moisson Laurentides; Antoine Morin, Isabelle Parent et Yannick Sullivan, tous trois gestionnaires de compte chez Olymel, lors de la remise d’un don en argent de 11 340 $ au profit de Moisson Laurentides, le 27 octobre dernier.

Les employés du service des ventes, Viandes fraîches, d’Olymel ont réussi à récolter tout près de 24 000 $ dans le cadre de leur participation au programme philanthropique Achat qui redonne, une initiative mise en œuvre par ce chef de file canadien de la transformation agroalimentaire.

C’est par l’entremise de tirages organisés à l’interne et grâce à la collaboration ainsi que la générosité de plusieurs partenaires d’affaires que les membres de l’équipe des ventes, Viandes fraîches, ont pu remettre la somme de 12 660 $ à la base de plein air Le p’tit bonheur, situé au Lac Supérieur dans les Laurentides.

Cette somme soutiendra les activités de cette organisation, une œuvre du père Marcel de la Sablonnière, qui organise des activités de plein air et des programmes d’initiation aux saines habitudes de vie pour des jeunes provenant de milieux défavorisés, affectés par un handicap ou aux prises avec diverses problématiques. En plus de ce don en argent, toute l’équipe d’Olymel a bénévolement effectué divers travaux de nettoyage sur la base.

L’équipe des ventes, Viandes fraîches, a voulu faire partager au plus grand nombre de personnes possible le succès de sa collecte de fonds. Ses membres ont donc choisi de faire un don de 11 340 $ à Moisson Laurentides, un organisme de redistribution desservant 82 organismes d’aide alimentaire auprès des personnes et des familles dans le besoin de l’ensemble de la région des Laurentides.

Grâce à son programme philanthropique Achat qui redonne, Olymel s’est engagée à redonner une valeur de 1,2 million $ sur une période d’un an à l’ensemble des Moissons du Québec sous forme de contributions monétaires, de denrées alimentaires ou encore de bénévolat.

(Source : Richard Vigneault, Olymel s.e.c.)

Portrait de La rédaction

0 Commentaires