Budgets: éléments d'intérêt agricoles

par Affaires économiques

Photo : Carlos Leitao, ministre des Finances du Québec
Crédit photo : Simon Clark, Agence QMI

Après le dépôt du budget fédéral, le 22 mars dernier, dans lequel l’agroalimentaire a été reconnu explicitement comme un des leviers prioritaires de croissance économique au pays, le gouvernement du Québec a prévu à son tour, dans son budget, un plan d’investissements pour le secteur agroalimentaire.

En effet, dans un contexte d’affaires en pleine mutation, les producteurs agricoles sont contraints de préserver leur compétitivité et maintenir des avantages concurrentiels sur les marchés.

À cet effet, le gouvernement du Québec a prévu une somme de 159,2 M$, dont 95 M$ pour appuyer l’investissement dans le secteur agricole. Cette somme sera étalée sur cinq ans. De plus, il augmente le budget du MAPAQ d’environ 14,6 M$ pour l’exercice 2017-18.


À lire aussi:
Renégociation de l'ALENA qui sera perdant


Un nouveau programme d’aide à l’investissement agricole

Le gouvernement du Québec a annoncé la mise en place d’un nouveau programme d’aide à l’investissement en agriculture par le MAPAQ.

Ce programme aura pour objectif de soutenir financièrement la construction et la rénovation de bâtiments agricoles, afin de satisfaire les contraintes réglementaires, y compris celles touchant au bien-être animal, et à en améliorer le rendement énergétique. Le gouvernement estime que ce programme pourrait bénéficier à près de 2000 entreprises agricoles.

Concrètement, ce programme consistera à offrir aux producteurs agricoles une bonification de l’aide offerte aux entreprises dans le cadre du Programme services-conseils du MAPAQ, ainsi qu’une aide directe à l’investissement. Le nouveau programme pourra rembourser au producteur par exemple, les intérêts sur les prêts ou les dépenses admissibles en capital.

Dans son plan d’investissement dans le secteur agroalimentaire sur 5 ans, le budget 2017 prévoit aussi un montant de 42,5 M$ pour le soutien à l’innovation en agriculture et à la transformation alimentaire; 4 M$ pour l’élargissement à d’autres régions du Programme de soutien au drainage et au chaulage des terres; 3,7 M$ pour favoriser le développement des serres et 14 M$ pour favoriser une utilisation responsable des pesticides.

                           

0 Commentaires