Une nouvelle étable robotisée pour Overdale Farms

par Patrick Dupuis

L’entreprise située à L’Orignal, dans l’Est ontarien, a récemment (il y a six mois) érigé une toute nouvelle étable de 41,5 sur 33,5 mètres (136 sur 110 pi). Et pour joindre l’utile à l’agréable, elle a choisi de se lancer dans la robotique.

GALERIE DE PHOTOS (Marie-Philip Brisson)

Les propriétaires, Gerry et Linda Overvest, et leur fille Morgan, y ont installé deux robots de traite Lely A-4.

Les logettes des 110 vaches en lactation sont réparties de chaque côté du bâtiment dans deux allées sur litière profonde avec sable. Chaque allée est également dotée de mangeoires de type Flex Feed, qui réduisent les risques de blessures.

La ration comprend en plus deux aliments servis au robot.


À lire aussi :
Ferme 7 terres, pourquoi une nouvelle étable?


Qu’est-ce qui a motivé le passage de la stabulation entravée (dans l’ancienne étable) à la stabulation libre avec traite robotisée dans la nouvelle vacherie?

La nécessité de moderniser l’entreprise pour faciliter le travail de Morgan, répondent d’emblée les propriétaires. La jeune femme de 26 ans prendra sous peu la relève et assumera elle-même toute la gestion de la ferme.

Un investissement important qui a permis de miser sur la technologie et de maximiser le confort afin de réaliser des gains d’efficacité et de productivité. En effet, avec les deux robots, les producteurs visent trois traites par jour tout en gagnant plus de flexibilité.


À lire aussi :
Traite robotisée, ce que vous devez savoir


Un récent rapport de l’outil d’analyse technico-économique Lactascan faisait état d’une production de 1,38 kg de gras/vache/jour (124 kg de quota produits), indique l’agronome Marie-Philip Brisson, experte-conseil à La Coop Unifrontières. Les producteurs ont pour objectif d’en faire plus, confirme-t-elle.

Ajoutons que les génisses sont élevées en groupes à l’aide de louves. L’ancienne vacherie, quant à elle, sera transformée pour accueillir les sujets de remplacement en stabulation libre à logettes.

Le 6 mai dernier, plus 1000 personnes ont franchi les portes de Overdale Farm pour y apprécier les robots de traite à l’œuvre dans de toutes nouvelles installations.

Portrait de Patrick Dupuis

QUI EST PATRICK DUPUIS
Patrick est rédacteur en chef adjoint au magazine Coopérateur. Agronome diplômé de l’Université McGill, il possède également une formation en publicité et en développement durable. Il travaille au Coopérateur depuis plus de vingt ans.

patrick.dupuis@lacoop.coop

0 Commentaires