Tomographie par ordinateur: nouvelle technologie en sélection génétique

par Marquis Roy

Les utilisateurs de la génétique ALPHAGENE auront accès à de la semence Duroc et à des truies hybrides plus performantes grâce à une technologie qui a depuis longtemps fait ses preuves en médecine humaine. L’utilisation d’un tomodensitomètre (scanner) permet maintenant de connaître la composition exacte en muscle, gras et os des géniteurs.

Déterminée à maintenir le positionnement stratégique de sa division ALPHAGENE pour les producteurs de porcs canadiens et pour ses propres usines, Olymel n’a pas hésité à investir plusieurs millions de dollars afin de se doter d’une toute nouvelle technologie d’amélioration génétique. Il s’agit de la tomodensitométrie, aussi appelée tomographie assistée par ordinateur (en anglais CT scan).

Cette technologie, qui fait usage d’un tomodensitomètre, est employée en médecine humaine depuis bientôt 40 ans. Elle l’est aussi, dans une moindre mesure, en médecine animale.

Son utilisation vise à détecter de façon non invasive les défauts anatomiques ou physiologiques, tels que fractures ou tumeurs. Son fonctionnement repose sur l’utilisation des rayons X. Une partie seulement de ceux-ci est captée après qu’ils ont traversé la matière dans un plan précis, ce qui produit une image en deux dimensions. Cette visualisation par tranche est répétée, de façon à reconstruire l’organe ou le sujet en trois dimensions.


À lire aussi :
Espace à la trémie : évoluer avec l'animal


Grâce à la tomodensitométrie, fini l’évaluation de la quantité de muscle d’un animal à partir d’une seule mesure, prise par ultrasons (au niveau dorsal, entre les 3e et 4e avant-dernières côtes). La tomodensitométrie permet maintenant de connaître la composition corporelle complète de l’animal.

Avec cet appareil, la masse des tissus est évaluée, de façon à donner la possibilité de choisir les animaux qui sont réellement les plus musclés. Ce n’est plus une évaluation, c’est une mesure précise!

Nous pouvons maintenant savoir la quantité réelle de muscle, de gras et d’os présente dans le corps de chaque sujet de race pure examiné par balayage.

Le choix des meilleurs géniteurs sera plus précis, et nos performances s’amélioreront plus rapidement. Nous escomptons des gains supérieurs du côté de la conversion alimentaire pendant la croissance des porcs, ce qui est très important pour les utilisateurs de notre génétique. Nos trois lignées seront sélectionnées à l’aide de cette nouvelle technologie.

Cela nous permettra de continuer à offrir à nos clients de la semence Duroc très performante ainsi qu’une truie F1 bien équilibrée, c’est-à-dire très prolifique et efficace sur le plan de la conversion alimentaire.

ÉVOLUTION DE LA TECHNOLOGIE

ALPHAGENE, la division de génétique porcine d’Olymel, a commencé ses activités il y a bientôt 30 ans. À cette époque, dans tous les pays producteurs de porcs, plusieurs fournisseurs de génétique existaient, et leur taille était plutôt modeste.

Au fil des années, la majorité de ces entreprises n’ont pas réussi à survivre, soit pour des raisons de santé du troupeau ou de taille, soit par manque d’accès à la technologie permettant d’offrir des reproducteurs de haute qualité.

Aujourd’hui, la génétique porcine est l’affaire de multinationales, et de gros sous sont en jeu. Produire et offrir des reproducteurs porcins à la hauteur des besoins des éleveurs exige des compétences pointues et l’utilisation d’outils à la fine pointe de la technologie.

Citons entre autres la meilleure prédiction linéaire non biaisée (en anglais BLUP, pour best linear unbiased prediction), qui n’existe que depuis le début des années 1990, grâce à l’informatique. Ou encore le transfert d’embryons, la semence congelée en insémination artificielle, la génomique, les stations d’alimentation individuelles, l’évaluation du persillage in vivo, etc.

 

Portrait de Marquis Roy

QUI EST MARQUIS ROY
Marquis Roy est diplômé en agronomie et membre de l'ordre des agronomes. Il est directeur technique en production porcine chez Olymel.

marquisroy@olymel.com

0 Commentaires