Ferme Dupotier passe en quatrième vitesse

par Patrick Dupuis

Photo : Les frères Frédéric et Nicolas Pelletier, propriétaires de la Ferme Dupotier

Un nouveau complexe laitier entièrement robotisé pouvant accueillir jusqu’à 220 vaches en lactation verra le jour cet automne à la Ferme Dupotier inc., de Rimouski.

Frédéric Pelletier, 39 ans et son frère Nicolas, 34 ans, propriétaires à parts égales de l’exploitation depuis 2007, ont décidé de miser gros.

« On veut doubler le troupeau et la production, fait savoir Frédéric. Comme ce n’est plus possible de prendre de l’expansion dans notre étable actuelle, il faut construire à neuf. »

Le nouveau complexe demeurera toutefois adjacent à celui déjà existant, et dans lequel 100 vaches, traites trois fois par jour en stabulation entravée, prennent place présentement.


À lire aussi
Une nouvelle étable robotisée pour Overdale Farms


Installées en stabulation libre, les nouvelles infrastructures seront équipées, pour commencer, de trois robots de traite Lely A4. Deux appareils permettraient amplement de produire les 150 kilos de quota (à raison de 1,6 kg/vache) que possède actuellement l’entreprise, mais avec trois, elle se positionne déjà pour prendre de l’expansion.

L’espace pour un quatrième robot de traite a même aussi été prévu par les propriétaires. L’objectif final : avoir 55 vaches et une production de plus de 90 kg de gras par robot, pour un total de 220 vaches. Cette section du bâtiment mesurera 40 m x 80 m (135 pi x 260 pi).

Un système robotisé d’alimentation RTM, qui s’approvisionnera de lui-même aux silos, nourrira les différents groupes de production du troupeau de façon entièrement automatisée. Le robot d’alimentation mesurera également le niveau de fourrages devant les vaches et s’assurera qu’elles auront, en tout temps, suffisamment de quoi se rassasier.

Pour maximiser le confort des vaches, les Pelletier installeront un système de ventilation à quatre faces ouvertes avec, en plus, une ventilation d’appoint, de même que des matelas d’eau, un concept qu’ils ont pu apprécier lors de la visite d’une ferme en Indiana. « Les producteurs que nous avons rencontrés laissaient les vaches se coucher directement sur les matelas, mentionne Frédéric, ce qui peut être fait sans problème, mais nous y ajouterons quand même une mince couche de ripe. »


À lire aussi
Ferme 7 terres: pourquoi une nouvelle étable?


Soulignons également qu’une laiterie entièrement neuve sera aménagée. L’annexe qui l’abritera mesurera 17 m x 43 m (55 pi x 140 pi).

Les deux frères conserveront l’ancien bâtiment (rénové en 2009) pour y installer les génisses et taures de remplacement, ainsi qu’une pouponnière à veaux répondant aux plus récentes normes d’élevage.

 

Portrait de Patrick Dupuis

QUI EST PATRICK DUPUIS
Patrick est rédacteur en chef adjoint au magazine Coopérateur. Agronome diplômé de l’Université McGill, il possède également une formation en publicité et en développement durable. Il travaille au Coopérateur depuis plus de vingt ans.

patrick.dupuis@lacoop.coop

1 Commentaires