PTP : dernière ligne droite

par Affaires économiques

Le Sénat américain a accordé au président Obama la Trade Promotion Authority, dit fast-track, incontournable pour la conduite des négociations du Partenariat transpacifique (PTP).

La conclusion éventuelle du méga-accord commercial impliquant 12 pays (dont les États-Unis, le Japon et le Canada) ne fait maintenant que bien peu de doutes. Cela pourrait même se faire dès cet été.

Dans ce contexte, le gouvernement Harper se retrouve devant tout un casse-tête. D’un côté, l’accord est essentiel pour l’économie du Canada et pour plusieurs secteurs de l’industrie agroalimentaire, dont le porc au premier chef. De l’autre, les Américains et les Néo-Zélandais ont déjà clairement exprimé leurs intentions d’avoir un meilleur accès aux marchés sous gestion de l’offre.

Le gouvernement devra identifier des solutions pour ratifier le PTP, tout en convainquant les pays partenaires de maintenir l’intégrité du système de gestion de l’offre.

                           

0 Commentaires